Utiliser MaxISiS pour composer un choeur virtuel

Dans cet article sont décrites quelques opérations menées pour générer des voix avec ISiS depuis Max, qui m'ont permis de fabriquer un choeur virtuel. Pratique pour produire une simulation avant une répétition. La qualité permet également d'apprécier le résultat tel quel !

Choir Isis Maxisis Singing synthesis Tutorials

Bonjour à tous,

dans cet article, je décris un workflow qui m'a permis de composer pour un choeur, de réaliser un pré-rendu bien utile pour corriger des voicings et dont le résultat sonore a permis aux chanteurs d'entendre ce que je souhaitais. Pour être honnête, le résultat était tellement au-dessus des mes attentes, que je ne me lasse pas de l'écouter.

Pour cela, j'ai utilisé MuseScore pour l'édition gratuite de partition et l'export XML, puis MaxISiS qui utilise lui-même le moteur de synthèse de voix chantée ISiS.

Tout d'abord, je suis parti du prélude opus 11 N°9 de Scriabin, que j'ai accompagné d'un poème, pour l'arranger pour 3 voix d'hommes (basse, baryton, tenor), avec la voix de basse en lead.

https://www.youtube.com/watch?v=KSBfjfknqnc

J'ai fait l'arrangement dans MuseScore 3.0, mais j'aurais pu utilisé n'importe quel éditeur qui exporte en musicXML.

Ensuite, c'est la partie la plus hardue, j'ai tanscrit le texte français en Xsampa. En fait, ISiS utilise une petite partie seulement permettant la transcription du Français (les trois voix disponibles d'ISiS sont françaises, pour le moment):

  • vowels: a, e, E, 2, 9, @, i, o, O, u, y, o~, a~, e~, 9~
  • semi vowels: w, j, H
  • voiced fricatives: v, z, Z
  • unvoiced fricatives: f, s, S
  • voiced plosives: b, d, g
  • unvoiced plosives: p, t, k
  • nasals: m, n, N
  • liquids: R, l

ISiS a besoin d'une et une seule voyelle par note. Donc si une voyelle est tenue sur une liaison, alors il faut la recopier.

si je coupe la lune en deux si je coupe la lune en deux je t'off ri rai le croissant le plus lu mi neux si je coupe la lune en deux il ne me res te que le ver sant plus sombre le des tin d'une ombre l'a mer tume d'a voir tout off ert un soir un mar tyre un sans rire homme a mer un mys tère de la nuit si je coupe la lune en deux j'a tten drai qu'elle soit plei ne

La transcription donne:

si Z9 kup la ly na~ d2 si Z9 kup la ly na~ d2 Z9 tO fRi RE l@ kRwa sa~ l@ ply ly mi n2 2 si Z9 kup la ly na~ d2 il n2 m2 REs t2 k2 l@ vER sa~ ply so~bR l@ dEs t9~ dy no~bR la mER tym da vwaR tu to fER 9~ swaR 9~ maR ti iR 9~ sa~ Ri iR Om a mE E Er 9~ mis tE ER d2 la ny i i i i si Z9 kup la ly na~ d2 2 Za ta~ dRE kE l9 swa plE n2 

Soit sur la partition:

Une fois la partition prête, j'exporte les parties séparées en musicXML. Attention, par défaut, MuseScore utilise l'extension .musicxml alors que MaxISiS n'accepte que les fichiers .xml. Il me faut donc raccourcir l'extension des fichiers à la main ou avec un petit applescript.

Dans MaxISiS ou bien dans ISiS4Live, j'importe chaque partie les unes après les autres et je les synthétise avec des voix différentes:

  • Basse: RT: male tenor pop singer. (mean midi pitch: 50 - D3)
  • Baryton: MS: female mezzo-soprano pop singer. (mean midi pitch: 65 - F4)
  • Tenor: EL: female soprano lyrical singer. (mean midi pitch: 69 - A4)

Pour chaque voix, je synthétise avec les cinq styles différents. De cette façon, les cinq voix sont un peu différentes et constituent ensemble un effet de pupître:

  • None
  • eP: Edith Piaf
  • jG: Juliette Greco
  • fL: Françoise Leroux
  • sD: Sasha Distel

Enfin, je mix tout ça dans le spat et ça donne:

 

Voilà. En conclusion, je dirais que ce qui m'a pris le plus de temps est la transcription en Xsampa. Mais que le jeu en vaut la chandelle. MaxISiS donne envie d'écrire pour voix de synthèse !